Loading...

Beyoncé : Givenchy, Gucci, Balmain… son grand défilé sur scène

Loin des tenues trop sulfureuses de son dernier album, Beyoncé se réinvente une crédibilité mode sur sa nouvelle tournée. Givenchy, Gucci, Roberto Cavalli… Queen B a choisi des pièces pointues qui illustrent une volonté de s’imposer comme véritable référence en la matière.

Sa tournée a commencé en beauté. Après quasiment trois ans d’absence,Beyoncé est remontée sur scène à Miami pour promouvoir son sixième opus, « Lemonade », sorti quelques jours plus tôt. Alors qu’un seul titre de l’album avait été dévoilé, les places pour le « Formation Tour » se sont vendues comme des petits pains. Mais ce retour en fanfare n’est pas seulement musical ; c’est aussi un come-back mode, pour une Queen B qui revient de loin.

Quand le clip « Formation » est sorti en janvier, le constat a été sans appel. Beyoncé s’est politisée – du moins prend-elle désormais haut et fort position pour la communauté afro-américaine – et… rhabillée. Pas totalement non plus : Queen B ne serait pas Queen B sans un décolleté ou un short bien échancré. Mais ses tenues, en comparaison avec les clips de son précédent album, sont sélectionnées avec un soin évident.

Une nouvelle crédibilité mode sur scène

Idem sur scène. À Miami, Tampa, Atlanta, Dallas et Houston, Beyoncé a fait un défilé convaincant. Contrairement à certaines stars qui demandent à une maison de couture de leur dessiner toutes les tenues de leur tournée (Adele l’a fait avec Burberry), la chanteuse a sélectionné des pièces pointues griffées Balmain, Gucci, Givenchy, Dsquared2 ou encore Roberto Cavalli.

Attention, la star reste fidèle au style qui a fait son succès et lui laisse l’aisance nécessaire à ses chorégraphies acrobatiques : body moulant, talons hauts, décolleté pigeonnant… Mais avec une véritable crédibilité mode à la clé. En témoigne son ensemble doré brodé de sequins signé Riccardo Tisci pour Givenchy Haute Couture, qui n’est pas sans rappeler les tenues de scène de Michael Jackson, visiblement inspirantes pour Beyoncé. Pour son show au Superbowl, les références vestimentaires au King of Pop avaient été pointées du doigt par la presse, tout comme celles au mouvement des Black Panthers. Politisée, mieux habillée, libérée : une nouvelle Beyoncé.

Loading...